La première de L'AVEC Mobile

Lors du week-end des 29 et 30 juin dernier, L’AVEC participe au Festival L’Oreille perchée organisé par le DOC à Saint-Germain-d’Ectot.

Le Collectif d’affinage intègre ainsi l’espace public du petit marché local, parmi d’autres petits producteurs et artisans locaux. Installée sous une grande tonnelle L’AVEC propose à un public familial, local et/ou averti un assortiment de performances, de dégustations, d’expositions et aussi un atelier de peinture aux encres naturelles.

Au cœur du festival de l’Oreille Perchée entre spectacles et concerts, L’AVEC présente les résultats des résidences d'expérimentation et de création du Collectif d’affinage. Elles se sont déroulées aux premiers semestres 2018 et 2019 à ST-Germain-d’Ectot et dans l’agglomération Caennaise au WIP à Colombelles, au Bazarnaom à Caen et à Café Dauré frères à Bretteville-sur-Odon. 

Le Collectif, ce sont dix personnes : quatre artistes associés, un paysan fromager, une professeur en biochimie et trois citoyennes dont une voyante et deux aveugles. 

A l’initiative de ce beau projet une question commune : Comment les problématiques environnementales se répercutent-elles aujourd’hui dans nos choix alimentaires, dans nos modes de vie ? Un travail de réflexions et d’expérimentations sur la matière “lait” est alors engagé par le collectif.

Au sein du stand de L’AVEC les visiteurs déambulent entre plusieurs espaces :


VARIATIONS, PERLOUZES, ATELIER, DONNER FORME, INSTALLATION SONORE SONT LES DIFFERENTS ESPACES PROPOSÉS SOUS LA TONNELLE DE L’AVEC MOBILE

©Margot Delort

©Margot Delort

L’AVEC mobile, c’est la porte d’entrée, le point d’accueil et de médiation autour du travail mené par le Collectif d’affinage.  Il donne l’opportunité aux visiteurs d’en apprendre un peu plus sur L’AVEC et ses activités.

Un accueil numérique est possible aussi ;-) Pour en savoir plus découvrez notre petite édition ici ou bien consulter la plateforme du Collectif d’affinage réalisée par une des artiste associée, Cendres Delort.

L’ATELIER

Un petit coin était réservé à un atelier plébiscité par les enfants “Personnalise ton affiche”, une proposition de Sandrine Constantino. Après avoir réalisé  son Vromage avec des colorants naturels : spiruline, myrtille, betterave, curcuma, Sandrine propose à tout un chacun d’imaginer son camembert arc-en-ciel…

L’affiche est réalisée par Marie-Laurence Hocrelle et sérigraphiée par Elise Kasztelan pour le plus grand plaisir de petits et grands !

© Margot Delort

© Margot Delort

DONNER FORME

L’espace exposition a permis aux visiteurs de découvrir les différentes étapes du projet notamment l’installation des moules réalisés par l’artiste Lukas Richarz.


Chaque moule est personnalisé. Chaque moule est un contenant à contenu matériel et immatériel. Ils sont l’extension de rencontres individuelles entre l’artiste et le Collectif d’affinage et répondent aux contraintes techniques qui caractérisent la bonne réalisation de chaque fromage.


“Le fromage sera l’empreinte en positif de l’objet céramique, et cet objet restera la trace d’un moment de conception et de fabrication plein d’un sensible à-propos.” Lukas Richarz

©Margot Delort_COLLECTIF D'AFFINAGE 2019 5.jpg
© Margot Delort

© Margot Delort

INSTALLATION SONORE

Un petit coin cosy avec table et chaise est mis à disposition. A ses côtés, un dispositif sonore mobile contient les Portraits sonores et le Bonus Lait créé par Cendres Delort. L’artiste a réalisé des interviews individuels pendant la durée de la résidence ainsi qu’un Bonus Lait contenant le rapport au lait de chaque membre du Collectif d’affinage . Durant le weekend des MP3 placés dans des petits bidons à lait sont à disposition des visiteurs. Ils peuvent ainsi déambuler sur le festival tout en découvrant l’histoire et les réflexions du collectif ou s’asseoir tranquillement dans le petit coin prévu à cet effet.

© Margot Delort

PERLOUZES

© Elsa Rignault

© Elsa Rignault

C’est l’espace dédié aux performances de l’artiste Marie-Laurence Hocrelle.

Ces petits fromages ont été imaginé non pas pour les humains, mais bien pour les chèvres de Xavier qui nous offrent leur lait et tout ses dérivés. En découlera la vidéo performative Dégustation #1

Pour accentuer et approfondir les changements de paradigme si importants à mes yeux, j'ai travaillé autour de 3 performances :

Circuit fermé est un clin d’œil à une vidéo de Andy Warhol. Comment un acte anodin comme manger ou boire peut-il se charger et changer de sens en fonction de l’aliment choisi. Ici on parle d'une sécrétion de l'intime, d'un élixir de vie.

Avec Audio-description je bouscule les règles. C'est Emmanuelle Gousset non voyante qui réalisera la description de la vidéo Dégustation #1 avec ses mots, ses gestes, sa poésie, sa temporalité aussi.

Dégustation #2 s'inspire ouvertement d'une performance de Michel Journiac. Qu'en est-il aujourd'hui du rapport au corps ? En tant qu'humain, en tant que femme, en tant que mère... De celui que l'on entretien avec le notre, et avec celui de l'autre. Cette performance se déroulera au sein de la performance collective de dimanche.

Marie- Laurence Hocrelle

 

VARIATIONS

Une performance audiovisuelle participative et culinaire

© Margot Delort & Elsa Rignault

Les visiteurs remarquent une cloche à fromage. Celle-ci spécialement conçue pour “exposer” les créations fromagères du collectif. Vide le samedi, elle suscite la curiosité. Nous invitons les spectateurs à participer à la performance audiovisuelle participative et culinaire : Variations prévue le dimanche Midi.

Le dimanche à 13h00, le Collectif d’affinage se réunit autour de ses créations fromagères et propose au public une performance participative audiovisuelle et culinaire intitulée “Variations” plus d’une trentaine de curieux dégustent et découvrent les fromages élaborés par ses membres. Sandrine Constantino, professeure de biochimie propose au public son Trompe l’oeil, ceci n’est pas un camembert un vromage végétal à base de noix de cajou et coloré comme un arc-en-ciel par des colorants naturels. Le trio de fromages Chantonnais de Caroline Beaujour, aveugle est servi en musique grâce aux interventions sonores de deux musiciens de l’OMEDOC. Le Lady blue de l’artiste Cendres Delort, une sorte de gros babibel réalisé avec du lait en poudre industriel de la marque Régilait interpelle le public de par son aspect bleu électrique. Enfin Marie-Laurence Hocrelle fait déguster aux visiteurs ses Perlouzes petit fromages au lait maternel en forme de haricot et servis directement autour de son cou comme les perles d’un collier de bonbons à venir croquer !

© Margot Delort

© Margot Delort

Ce week-end riche en émotion et en matières grasses (hahahaha) pour l’ensemble des membres du Collectif d’affinage a donné l’occasion à L’AVEC d’expérimenter un dispositif “mobile” et de répondre à une question majeure Pourquoi amener l’art sur un marché ?

Amener l’art sur un marché répond à une de nos préoccupations principales qui est l’accessibilité à l’art, à la culture, à l’environnement ainsi qu’à la notion de partage au sens large du terme. 

Notre association initie et expérimente un outil de médiation « L’AVEC mobile » C’est grâce à lui que nous nous installons au cœur du petit marché local de St-Germain-d’Ectot pendant la durée du Festival de L’oreille Perchée organisé par le DOC. Le public découvre aussi bien les créations du Collectif d’affinage que celles des producteurs et artisans locaux. Parce que l’art est aussi une production locale à valoriser, à diffuser et à partager. 

Sa présence participe au décloisonnement et à l'accessibilité par tous aux différentes œuvres proposées. Il a également pour mission de sensibiliser le public sur notre alimentation et à notre environnement en valorisant  les circuits courts, les méthodes de travail et modèles économiques alternatifs proposés par des paysans engagés, comme ici les quatre associés de La boîte à Fromage, ou bien encore d’autres possibles comme avec l’entreprise Des Ferments et Des Graines qui n’utilise pas de matières animales pour la conception de ses spécialités fermentées.

En s’installant sur un marché, lieu très fréquenté, L’AVEC mobile espère provoquer des rencontres, susciter la curiosité et l’intérêt des publics.

Amener des œuvres en dehors des espaces d’exposition dédiés conduit L’AVEC mobile et l’ensemble des acteurs participants à cette création collective à reconsidérer leur façon de montrer et de partager leur travail. Des contraintes techniques et de nouveaux enjeux apparaissent, mais il est tout aussi intéressant de réfléchir à la création de nouvelles manières d’exposer par le mobile, le démontable, le convertible, l’éphémère tout en développant de  nouvelles formes de médiation.


Lydie Le Monnier pour L’AVEC.